Pourquoi la colonie portugaise ne cesse de grandir à Wolverhampton

Avec l’arrivée de Nelson Semedo, le club de Wolverhampton ajoute un joueur de l’écurie du célèbre agent Jorge Mendes. Une preuve palpable que l’agent portugais est l’homme fort du club. En effet, ils sont désormais 11 portugais dans le club. Mais pourquoi ?

Jorge Mendes : le très influent

Le patron de Gestifute est un homme fort et incontournable depuis le rachat du club en 2016. En effet, en 2015, il s’est associé avec Guo Guangchang qui est le fondateur de Fosun. Ce dernier investit un montant de 42 millions d’euros afin d’avoir 15% des part de la Holding de Gestifute. Sur les conseils de de l’homme d’affaire portugais et de ses équipes, ils décident d’acquérir le club de Wolves.

Dès lors, une collaboration est née et chaque mercato, il est l’interlocuteur à qui on fait appel tout en plaçant un de ses coaches qu’est Nuno Santo. Le directeur sportif du club témoignait en 2018 que « Jorge est juste un agent comme les autres ». Officieusement, ce n’est pas le cas comme ce fut le cas dans un passé récent à l’Atlético de Madrid, Monaco ou à Grasshopper aujourd’hui.

Une collaboration gagnant-gagnant

Sur le plan sportif, le club anglais n’a pas à se morfondre de cette étroite association. En effet, depuis le rachat du club, les Wolves ont accédé à la premier League en 2017 et par la suite occupé une place dans le top 10 en occupant la 7ème place en 2019 et en 2020. Le tout assorti d’un football séduisant et surtout très offensif.

Economiquement parlant le club se porte bien. Et d’ailleurs réussit de très bons coups lors du mercato. En témoigne la vente cet été de Diogo Jota à Liverpool pour un montant de 50 millions d’euros et la vente de Hélder Costa pour 18 millions d’euros. Et quand on pense qu’ils ont d’excellents joueurs avec de forte valeur marchande, alors le club a de bon jour devant lui.